Chers internautes,

Vous êtes plus de 600.000 lecteurs à vous informer sur notre site LaLibre.be quotidiennement. Nous vous en remercions infiniment. Votre confiance et votre fidélité nous portent en cette période d’incertitudes. Nous sommes tout à fait conscients que l’audience actuelle témoigne aussi d’une réelle angoisse parmi vous. Depuis le début de cette crise, donc dès sa phase chinoise, notre rédaction s’est mobilisée pour rendre compte de la réalité de la menace sanitaire, et pour alerter le gouvernement et les citoyens sur les conséquences désastreuses du coronavirus sur nos vies et notre économie.

A cette occasion, certains ont découvert et d'autres ont pu confirmer la qualité et la rigueur des informations publiées par nos journalistes. Nous n’avions rien exagéré, l’heure était grave et les préoccupations réelles. Le confinement de rigueur dans de nombreux pays le démontre.

Dans le contexte actuel, des internautes s'étonnent de voir une partie des articles être réservés à nos abonnés. En réalité, nous faisons au contraire un effort de solidarité avec tous les citoyens en mettant en accès gratuit les consignes sanitaires à respecter, les modes de contagion, l’évolution des cas en Belgique et ailleurs dans le monde, les mesures gouvernementales adoptées, les appels à la solidarité, certains témoignages du personnel soignant, les projections sur l'évolution du virus… Cela représente depuis le début de la crise des milliers d'articles et de contributions externes – dont de scientifiques renommés – qui sont en accès libre à tous les internautes ! Même certains de nos podcasts, normalement destinés aux abonnés, sont ouverts à tous.

Dans le même temps, nous poursuivons la réalisation de reportages, éclairages, éditoriaux et interviews qui constituent l’offre d’information plus large pour les abonnés. C’est d’ailleurs grâce à notre grande base d’abonnés que nous pouvons proposer cette double accessibilité : très large et gratuite sur la crise, et plus spécifique pour toutes celles et tous ceux qui soutiennent La Libre via leur abonnement.

Ce n’est en effet pas très connu mais, même si les gouvernements apportent un soutien à la presse, produire quotidiennement – jour et nuit – de l’information pertinente, recoupée et indépendante représente un coût humain, logistique et informatique considérable, dont l’essentiel est financé par les lecteurs et la publicité. Comme la publicité est en chute durant cette crise, ce sont les lecteurs qui rendent possible l’immense travail de notre rédaction. C’est sa force et un des fondements de son indépendance.

En d’autres termes, et en toute sincérité, la presse a besoin du soutien de ses lecteurs et abonnés pour rester professionnelle, indépendante et pluraliste. Tous nos journalistes s’engagent – malgré leurs difficultés d’organisation personnelle et une vie de famille chamboulée – à poursuivre leur devoir d’information le plus rigoureusement possible.

Merci pour votre fidélité et vos encouragements.

Prenez soin de vous et de vos proches,

Dorian de Meeûs

Rédacteur en chef de La Libre Belgique