Agacé, l'animateur condamne le lynchage dont est victime son ancien acolyte. 

Laurent Ruquier espérait sans doute un retour de son émission "On n'est pas couché" dans le calme. C'est raté. En invitant Yann Moix samedi soir, qui était en fait programmé depuis le mois de juin selon lui, l'animateur s'est retrouvé au centre de la tempête qui agite son ex-chroniqueur. Censé venir présenter son dernier livre, Moix a surtout passé son temps à se défendre et à s'excuser pour les publications antisémites réalisées durant sa jeunesse. 

Dans une interview accordée à 20 Minutes, Laurent Ruquier s'est fortement agacé des reproches qui lui ont été adressés, notamment quand on évoque sa proximité avec son invité. "Et alors, qu'est-ce qu'il fallait faire ? Le flinguer sur le plateau ? Qu'est-ce que veulent les gens ? Qu'il se suicide ? C'est honteux, ce qu'il se passe, voilà ce que je vais vous dire. Ce qu'il a fait est honteux mais ce qu'il se passe autour de lui est honteux aussi. Et je suis fier d'aider quelqu'un à éviter le suicide, si c'est ça la réponse aux questions que vous me posez. Qu'on cesse, à un moment donné! Cela ne devient plus possible, ce métier. Cela devient une folie ce qu'on vit, avec les réseaux sociaux, les journalistes qui sautent sur tout... Ça devient terrible. Ça va, il s'est expliqué, stop !"

Ruquier ne comprend pas que cette affaire prenne une telle ampleur. "Stop. Stop ! Laissez-le, maintenant ! Lais-sez-le !", répète-t-il.

Au-delà de l'affaire Moix, on a aussi reproché à Ruquier une certaine forme de complaisance envers ses invités. "Mais qu'est-ce que vous voulez, les journalistes ?", répond le principal intéressé. "Quand on est malveillants, vous n'êtes pas contents, et quand on est bienveillants, vous n'êtes pas contents non plus. Que voulez-vous qu'on fasse ? Dites-moi ? Faites l'émission à ma place !"