Plus besoin de le répéter, l'année 2020 a été exceptionnellement triste. La pandémie de Covid-19 a ajouté une couche de misère aux inégalités sociales et crises préexistantes. Malgré les conditions souvent compliquées, des photographes de presse professionnels ont continué à raconter le monde en images. Armés de leurs boîtiers, ils ont proposé leur interprétation des événements souvent dramatiques dont ils étaient témoins.

Le World Press Photo 2021 est le prix le plus célèbre au sein de la profession et les nominés sélectionnés par le jury indépendant ont été révélés aujourd'hui.



Voici les nominés dans la catégorie "Photo de l'année" :

Evelyn Hockstein pour sa photo d'Anais qui manifeste face à un homme devant le Mémorial Émancipation à Washington.

Lorenzo Tugnoli pour la photographie d'un homme blessé près du site de l'explosion de Beyrouth.

Luis Tato pour la photo de Henry Lenayasa, chef du village d'Archers Post, au Kenya, tente de faire fuir un essaim massif de criquets pèlerins qui ravagent les pâturages.

Mads Nissen qui a photographié l'embrassade entre une infirmière et une personne âgée à São Paulo, au Brésil.

Oleg Ponomarev pour la photo d'Ignat, un homme transgenre, assis avec sa petite amie Maria à Saint-Pétersbourg, en Russie.

Valery Melnikov pour avoir immortalisé Azat Gevorkyan et sa femme Anaik avant de quitter leur maison à Lachin. De nombreux Arméniens ont quitté les zones qui devaient repasser sous contrôle de l'Azerbaïdjan à la suite de la deuxième guerre au Haut-Karabagh. 

>> Découvrir en images les autres nominés (enjeux contemporains, environnement, info générale, portraits, etc.)