Un faire-part de naissance dans la presse quotidienne, c'est plutôt rare. Pour ne pas dire rarissime. Ce sera pourtant le cas, au début du mois de janvier, avec la création d'un nouveau titre par le groupe de presse wallon Médi@bel/Editions de l'Avenir. Prénom du bébé? «Le Courrier».

Déjà présentes en Hainaut occidental avec «Le Courrier de l'Escaut» - ciblé sur Tournai, Ath et Lessines -, les Editions de l'Avenir ont décidé de s'étendre vers la sous-région de Mouscron-Comines avec «Le Courrier».

Il s'agit donc d'un nouveau titre qui vient s'ajouter à «Vers l'Avenir», «L'Avenir du Luxembourg», «Le Jour-Le Courrier» et «Le Courrier de l'Escaut». Ce qui, au total, fait cinq titres et huit éditions. «Le Courrier» entrera en concurrence directe avec l'édition mouscronnoise de «Nord-Eclair», titre repris par la Socpresse/La Voix du Nord et dont le rapprochement avec Sud Presse/Rossel semble inscrit dans les astres.

Objectif: +10pc en cinq ans

La zone visée par «Le Courrier» représente un potentiel de 37000 foyers. «Notre objectif est de stabiliser rapidement le tirage entre 3000 et 4000 numéros», explique Jean-Claude Fyon, directeur des Editions de l'Avenir. L'initiative du groupe basé à Namur est rendue possible par le regain de forme de ses titres. La diffusion payante globale a augmenté de 4 pc sur les douze derniers mois et les Editions de l'Avenir prévoient un retour aux bénéfices cette année. «Nous avons des objectifs de croissance de l'ordre de 10 pc de notre diffusion payante globale sur cinq ans», expose M.Fyon. La stratégie passera à la fois par un renforcement des titres existants, mais aussi par une croissance exogène sur de nouveaux territoires. «C'est ce que nous faisons actuellement dans la province de Liège et, à présent, dans le Hainaut occidental». En revanche, aucune initiative n'est prévue dans la région du Centre (dominée par Sud Presse).«Le Courrier», basé à Tournai, bénéficiera d'effectifs spécifiques, dont un réseau d'une dizaine de collaborateurs.

© La Libre Belgique 2003