Gare à l’overdose : l’offre de Disney + qui déferle en Belgique le 15 septembre, c’est du lourd, quantitativement. Le catalogue aligne 7500 épisodes de 350 séries, plus 700 films dont 59 “Disney + Originals”. Nombre d’œuvres qui s’y trouvent ont été des jalons du Septième Art – que l’on songe à Toy Story (1995), premier long métrage en images de synthèse, au premier opus de La Guerre des Étoiles (1977), désormais nommé Episode IV : Un nouvel espoir.

Cinq mondes

Le studio Disney, même s’il ne l’a pas dessinée à lui tout seul, c’est aussi l’histoire du cinéma d’animation, également à travers le studio Pixar (racheté en 2006), LucasFilms (acquis en 2012) et la 21st Century Fox (dans le giron du groupe depuis 2017).

Reflet de cette galaxie (constituée aussi par l’éditeur multimédia Marvel, acheté en 2009), l’offre Disney + est structurée en cinq “mondes” : Disney, Pixar, Marvel, Star Wars et National Geographic. Les productions Fox se distillent dans l’ensemble.

Pour être plus précis, citons quelques exemples. Côté cinéma d’animation, pensez à n’importe quel film labellisé Disney, depuis Blanche-Neige et les Sept Nains (1937) jusqu’à La Reine des Neiges 2 (2019). Ajoutez-y une ribambelle de courts métrages issus des archives de Mickey – et il y aura pour tous les fans, de 7 à 77 ans (et plus). Même largesse pour les films avec acteurs : on retrouve la série des Pirates des Caraïbes​. Et, issus du catalogue Fox, d’autres succès de l’entertainment grand public comme les séries des L’Âge de Glace, des Maman, j’ai raté l’avion ou de La nuit au musée sans oublier Avatar.

Classiques et dérivés

Avec vingt films Pixar, du premier Toy Story (1995) au quatrième opus, sorti en 2019, le catalogue est complet et sera ultérieurement complété avec les nouvelles sorties. Même richesse pour les courts métrages de Pixar, qui remonte jusqu’à Les Aventures d’André et Wally B. (1984), leur premier court métrage en images de synthèse.

Les amateurs de super-héros ont droit à l’intégralité de l’Univers cinématographique Marvel, depuis le premier Iron Man (2008) à Avengers : Endgame (2019). En prime, la franchise des X-Men, produite par la Fox sous licence Marvel. Là aussi, les séries complètent l’offre, dont Marvel’s Agents Of S.H.I.E.L.D. ou Marvel’s Agent Carter. Des nouvelles séries comme Loki, Hawkeye, Scarlet Witch&Vision devraient rapidement compléter l’univers Marvel.

Autre poids lourd de l’offre Disney +, le catalogue Star Wars balaie l’ensemble de la lointaine galaxie, séries spin-offs incluses (les films Rogue One et Solo, la série Clone Wars,…), à l’exception de l’épisode IX des films, qui sera disponible plus tard. Et, guise de pièce de résistance la première saison de la déjà célèbre série The Mandalorian est enfin visible en Belgique alors que la seconde ne saurait tarder).

Autres stars du catalogue, Les Simpson avec l’intégralité des trente saisons de ce classique absolu de la télévision. À l’image de la célèbre famille de Springfield, certains spectateurs risquent bien de bondir dans leur canapé pour ne plus le quitter.