© M6

Médias & Séries

Les lofteurs entrent en piste

CÉDRIC PETIT

Publié le - Mis à jour le

Le 27 octobre dernier, TF 1 fulmine, M 6 jubile. L'une accuse quelques balbutiements avec sa `Star Academy´, l'autre parachève son triomphe en se voyant attribuer le 7 d'Or de la meilleure émission de l'année pour `Loft Story´. Entre avril et juillet 2001, la `petite chaîne qui monte´ réalisait ses meilleurs scores d'audience absolus, avec une moyenne de 35 pc de téléspectateurs, et un pic de 11 millions de téléspectateurs le 5 juillet pour la sortie des derniers candidats.

APOLOGIE DE LA GLANDE

L'aspiration créée, et TF 1 ayant pu entre-temps puiser à la manne de la télé-réalité, M 6 relance ce jeudi la machine, pour faire évidemment plus fort, en termes d'audience comme en termes de contenu, par effet de surenchère. ` Il faut voir le `Loft´ comme une aventure humaine unique, pas comme une apologie de la glande. Pendant douze semaines, des jeunes gens vont prendre le temps de se découvrir, apprendre à vivre ensemble´

Insistait Alexis de Gémini (unité des programmes de M 6). De nombreux éléments laissent pourtant penser que ce n'est pas uniquement sur l'aspect sociologique de leurs relations que la production compte jouer. Pour se prémunir contre les érosions d'audience constatées dans les autres pays entre les premières versions et leurs suites, celle-ci a en effet renforcé son dispositif. Techniquement parlant, elle s'est offert une caméra additionnelle, et sous-marine, mais elle a également agrandi son décor de 25 mètres carrés, avec notamment une pièce en guise d'isoloir, où les lofteurs pourront s'abriter du regard des caméras.

INVASION TENTACULAIRE

Autre nouveauté qui ne manquera pas d'exciter les imaginations: une baignoire-jacuzzi dans la salle de bains. En termes de présence sur antenne, le dispositif est lui aussi renforcé, avec un `prime´ de 120 minutes le jeudi, une quotidienne de 35 minutes (à 19 h 20 sur Club), mais encore une émission-débat le samedi soir et un best of hebdomadaire le dimanche. Et ce n'est là que l'aspect télévisuel de l'invasion, puisque tant la radio que le web se prêteront au jeu. L'année dernière, le site www.loftstory.fr avait fortement alimenté le succès de l'émission, enregistrant plus de 250 millions de pages vues. Au plus fort des débats, on comptait que trois internautes français sur dix environ étaient connectés sur un des sites consacrés à l'émission.

Enfin, au niveau publicitaire, ` tous les annonceurs sont là, quel que soit le secteur´

Ce qui n'était pas le cas l'année dernière et qui promet de juteuses rentrées pour Club RTL et M 6. Pourtant, si tout est programmé pour que l'émission recueille à nouveau un succès phénoménal, elle devra affronter un écueil important: celui de la comparaison avec la première édition. Beaucoup dépendra, comme le signalait Benjamin Castaldi, de la capacité qu'auront les téléspectateurs à oublier Loana et Christophe, Laure et Jean- Edouard, et à s'approprier les têtes des nouveaux `lofteurs´.

De ces dix jeunes gens - cinq filles, cinq garçons -, l'on connaîtra les visages ce jeudi, au terme de la toute première émission. Sans enfants et célibataires, ils auront entre 18 et 35 ans et auront accepté, lors de leur casting, de se libérer pour les six prochains mois. Le premier prime-time de ce 11 avril permettra en outre de déterminer si un candidat belge aura finalement été retenu. Affaire de castings ou d'arrangement entre les chaînes? Du côté de l'avenue Ariane, on espère que les retombées seront à la mesure du sacrifice consenti autour de Club RTL, dont la programmation est quelque peu phagocytée durant les trois prochains mois.

Lire les opinions de Pierre-Yves Thévenin et Omer Houziaux en page Débats

© La Libre Belgique 2002

A lire également

Facebook

Cover-PM

cover-ci