Kate et Gerry McCann ont l'habitude des critiques. A chaque nouvelle levée de fonds pour financer l'enquête sur la disparition de Maddie, ils reçoivent des messages de haine, explique The Sun.

Pour rappel, leur fille, Maddie McCann, 3 ans, a disparu en 2007 lors de vacances au Portugal alors qu'elle dormait avec les deux autres enfants du couple dans une chambre d'hôtel. Lorsque la mère de Maddie, qui dînait avec son mari dans un restaurant de tapas en compagnie d'amis, est remontée dans la chambre vérifier que tout allait bien, elle a constaté la disparition de l'enfant. Voici comment a débuté l'une des enquêtes les plus médiatisées de l'époque. 

Récemment, un documentaire de Netflix s'est lui aussi intéressé cette affaire. Au cours de 8 épisodes, la plateforme de vidéos a tenté de répondre à cette question : qu'est-il arrivé à Maddie McCann? Afin d'être exhaustif, Netflix a évoqué la théorie du policier portugais Gonçalo Amaral qui a longtemps été en charge de l'enquête sur la disparition de la fillette. Comme il l'a expliqué dans un livre, il a toujours été intimement convaincu (sans pouvoir le prouver avec certitude) que Maddie était la victime d'un incident domestique que ses parents auraient tenté de masquer en évoquant un enlèvement. Une théorie qui a déchaîné la colère d'une partie des internautes. Certaines personnes n'ont pas hésité à laisser des commentaires négatifs sur le site officiel "Find Maddie" fondé par les parents de la petite fille. A tel point que, sur la page Facebook du site, un message rappelle que "tous les commentaires haineux sont filtrés avant publication et ne seront pas publiés".

Un proche du couple explique au Sun que les parents de Maddie " sont énervés et contrariés que les gens continuent à écrire des choses fausses contre eux". 

Les parents, eux, déplorent l'existence du documentaire de Netflix qui "ne contribuera pas à retrouver Maddie". Pire, selon eux, ce documentaire pourrait même entraver l'enquête. Les principaux intéressés ont toujours clamé haut et fort n'avoir joué aucun rôle dans la disparition de leur fille. Ils supplient par ailleurs les policiers de continuer leur enquête et ce, même si les fonds deviennent de plus en plus difficiles à obtenir.