Médias/Télé

Le Petit Journal - Mireille Mathieu: 1-0.

La chanteuse n'a pas gagné son procès face à l'émission de Canal+. En 2012, Mireille Mathieu avait porté plainte pour diffamation et réclamait 100.000 euros de dommages et intérêts.

Elle n'avait pas apprécié que Yann Barthès la présente de façon ironique comme "un soutien de choix" aux Pussy Riot. Mireille Mathieu avait déclaré que les Pussy Riot étaient des "jeunes filles un peu inconscientes" et que protester dans une église était un "sacrilège".

Le présentateur du Petit Journal avait aussi ajouté ces propos: "en même temps, venant d'une ambassadrice française qui, il n'y a pas si longtemps faisait des fiestas avec Poutine et Kadhafi, il fallait s'y attendre".

Le tribunal n'a pas jugé ces propos diffamatoires mais plutôt qu'il s'agissait plus d'un jugement de valeurs critique et satirique.