Médias & Séries

Nicolas sarkozy, candidat à sa réélection, a levé le voile mardi soir sur une partie de sa vie privée, évoquant sa rupture avec son ex-femme, Cécilia, à l'époque où il venait d'être élu à la présidence de la République. Le président sortant a évoqué les circonstances de sa victoire à l'élection présidentielle de 2007, dans l'émission "Des paroles et des actes" sur France-2.

Imaginant la manière dont il fêterait son éventuelle réélection, "si victoire il y a, cette fois si, j'ai une famille, une famille solide", a-t-il affirmé, expliquant qu'il resterait "avec ceux (qu'il) aime, avec (sa) femme et avec (ses) enfants, et puis peut-être quelques amis". "Je n'aurais pas besoin d'être hébergé ailleurs", a-t-il ajouté, en référence à la fête organisée au restaurant le Fouquet's, le soir du 6 mai 2007.

Nicolas Sarkozy a reconnu qu'il "y avait un trouble" lorsqu'il a concédé, en bafouillant, que l'épisode du Fouquet's avait fait partie de ses "erreurs", dans le journal de 20 heures de France-2 le 22 février dernier. "C'est un souvenir très ambivalent pour moi", a-t-il expliqué. "Je n'en ai jamais parlé, parce que j'estime que ça fait partie de ma vie personnelle, et dans les millions de gens qui nous écoutent ce soir, il y en a sans doute beaucoup qui ont vécu ce que j'ai vécu", a-t-il dit, évoquant implicitement son divorce.

Nicolas Sarkozy a souligné le "mélange entre l'immense honneur que (lui) faisaient les Français ce jour-là, et (sa) famille qui explosait". "En parler, ce serait impudique, et je déteste l'impudeur, mais en même temps, vous me posez la question, refuser d'en parler ce serait comme (être) gêné", a-t-il fait remarquer. "Ce qui aurait dû être le couronnement de ma vie, professionnelle en tout cas, je dois dire qu'une partie de ma tête était consacrée à d'autres problèmes", a-t-il avoué.

Quant à son séjour sur le yacht de l'homme d'affaires Vincent Bolloré, autre symbole qui lui a valu son image "bling-bling" du début du quinquennat, le chef de l'Etat l'a aussi lié à sa situation personnelle. "Comme il (Vincent Bolloré, NDLR) est gentil et qu'il savait que ma famille battait de l'aile, il m'a dit, 'peut-être que ça arrangera les choses'. (...) Parce qu'une partie de mon cerveau était occupé à sauver quelque chose, je n'ai pas impacté le poids du symbole", a admis Nicolas Sarkozy. Interrogé sur le défaut qui "l'agace le plus", le président sortant a cité sa "spontanéité", son "émotivité", et sa "sentimentalité". En ce qui concerne sa qualité, il a mis en avant son "énergie".

Nicolas Sarkozy et Cécilia ont officialisé leur divorce "par consentement mutuel" le 18 octobre 2007, une première en France pour un couple présidentiel. Le chef de l'Etat s'est remarié avec Carla Bruni le 2 février 2008.