Il était écrit que les remous apparus depuis mardi autour du reportage «Le plan Marshall va-t-il sauver la Wallonie?» allaient rapidement sortir des murs de la RTBF pour débouler sur le terrain politique. Et comme, pur hasard de calendrier, le conseil d'administration de la chaîne publique doit se réunir ce vendredi après-midi, certains en profiteront pour évoquer le sujet.

Apportant son soutien au sénateur Alain Destexhe, objet d'une autocensure dans le reportage incriminé, Didier Reynders, président du MR, s'est déclaré «stupéfait qu'une censure préalable ait pu être exercée». Il a chargé ses représentants au conseil d'administration - dont la vice-présidente Clarisse Albert - de demander des explications à Jean-Paul Philippot, administrateur général de la RTBF. Parallèlement, Françoise Bertieaux, chef du groupe MR au Parlement de la Communauté française, interpellera «dans les plus brefs délais» la ministre de l'Audiovisuel, Fadila Laanan.

Au nom d'Ecolo, le député Marcel Cheron a lui aussi parlé de fait «grave» n'ayant rien d'anodin. Un fait intervenant, dit-il, en plein débat parlementaire sur le nouveau contrat de gestion de la RTBF. «Lors de son audition, M.Philippot avait plaidé pour un contrat de confiance. Nous étions prêts à le suivre... Mais, là, Ecolo n'est vraiment plus disposé à être bienveillant!». M.Cheron rappelle la nécessité d'instaurer un véritable contre-pouvoir au sein des organes de la RTBF à même d'éviter toute immixtion dans le contenu des informations. Pour Ecolo, il s'agirait notamment de revoir la composition du conseil d'administration - où le PS dispose aujourd'hui d'une majorité absolue - en prévoyant la nomination de personnalités extérieures aux partis politiques.

Le CDH, membre du gouvernement wallon, a de son côté souhaité que le CA de la RTBF «fasse toute la lumière» sur l'ensemble des éléments se rapportant à l'affaire et sur d'éventuels dysfonctionnements. «Tout ça démontre qu'un débat sans tabous sur la RTBF doit impérativement avoir lieu dans le cadre du contrat de gestion», a-t-on indiqué au CDH.

Contactée hier soir, la porte-parole du PS n'a pas souhaité faire de commentaires sur le sujet.

© La Libre Belgique 2006