Koh-Lanta n’est décidément pas une émission de télévision comme les autres. Non contente de retrouver une nouvelle jeunesse question audiences après 20 années d’existence, elle a aussi survécu à plusieurs drames. Dont la mort d’un candidat. C’est aussi l’une des seules, si pas la seule, qui actuellement n’a pas à subir les conséquences de la pandémie de Covid-19. En dehors de la finale de la saison précédente, en juin, où la distance de sécurité était de mise et le public absent, celle qui vient de débuter n’est pas entravée par le respect des gestes barrières. Partout ailleurs, que ce soit dans N’oubliez pas les paroles, Les Z’amours, etc., les distances de sécurité sont la règle, le gel hydroalcoolique de rigueur et les masques de sortie, notamment pour le (rare) public convié en plateau.

Il n’est évidemment pas question d’une dérogation pour Koh-Lanta. L’absence des gestes barrières est simple à expliquer. En effet, le tournage a été effectué entre octobre et décembre 2019, soit avant que le coronavirus ne commence à faire des siennes en Chine et ensuite un peu partout dans le monde. D’où ces concurrents qui se prennent dans les bras que l’on a pu voir lors de la diffusion du premier numéro des 4 Terres.

Un coup d'audace pour les 20 ans?

Mais ce qui vaut pour la diffusion actuelle ne sera probablement pas de mise l’an prochain lors de la saison des 20 ans. Denis Brogniart l’a confié sur NRJ France, l’organisation s’annonce extrêmement compliquée. D’autant plus que le tournage n’aura pas lieu dans les Îles Fidji où depuis 2017 trois saisons ordinaires (sans compter celle annulée suite à des soupçons d’agression sexuelle) et deux éditions spéciales se sont déroulées (Le combat des héros (2018) et L’île des héros (2020)).

Étant donné les scores d’audiences canon de L’île des héros et l’excellent démarrage des 4 Terres vendredi dernier, il ne fait pas l’ombre d’un doute qu’Adventure Line Productions, producteur du programme, va trouver le moyen de contourner cet obstacle. Ou mieux, complètement réinventer le jeu pour surprendre les téléspectateurs. Après tout, un vingtième anniversaire mérite bien un nouveau décor, toujours tenu secret, et un nouveau coup d’audace.