Suspense pour les Marvelfans : comment va s’achever Wandavision, dont le neuvième et dernier épisode est diffusé ce 5 mars sur la plateforme Disney + ?

La série est un phénomène mondial, bénéficiant sans doute de l’effet pandémie, entre confinement à domicile et disette forcée de blockbusters faute de salles de cinéma. En quatre semaines, Wandavision est devenue la série la plus regardée au monde selon Parrot Analytics, un cabinet d’analyse qui mesure l’audience sur la base des échanges sur les réseaux sociaux, des cotes attribuées mais aussi du piratage.

Un redémarrage en force

Dans les faits, Wandavision a lancé la phase 4 de l’univers cinématographique Marvel (MCU), qui regroupe les 23 films déjà sortis, d’Iron Man (2008) à Spider-Man Far From Home (2019). Initialement le film Black Widow aurait dû avoir ce rôle. Mais sa sortie a été postposée sine die.

Qu’on aime ou non cet univers, force est de constater que Wandavision bénéficie d’une écriture intelligente. Même la réalisatrice française Céline Sciamma, dont le cinéma est aux antipodes des productions Marvel, a souligné cette semaine, en conférence de presse au Festival de Berlin, les qualités de la série.

Pour rappel, ce nouveau cycle suit directement les événements d’Avengers : Endgame, qui est aussi un redémarrage après le départ de plusieurs acteurs et personnages majeurs du MCU (Robert Downey Jr, Chris Evans, Chris Hemsworth).

Trois coups brillants

Premier coup brillant d’écriture : Wandavision assume d’emblée sa dimension de série, avec une mise en abîme. Wanda Maximoff (Elisabeth Olsen) a créé une réalité parallèle dans une banlieue américaine idéalisée où elle coule des jours heureux avec Vision, le synthézoïde (Paul Bettany). Chaque épisode reproduit les décors et les standards de grands standards des sitcoms américains.

Clin d’œil intéressant, dans le huitième et avant-dernier épisode, on découvre que Wanda et son frère Pietro ont grandi en Sokovie (un pays imaginaire des Balkans) en se gavant de sitcoms américaines.

Confondant aveu de la mondialisation de la culture populaire américaine : face à un traumatisme majeur, Wanda ne peut imaginer comme vie rêvée alternative que celle d’une mère de famille dans une banlieue de carton-pâte.

Deuxième intelligence : poser les bases de la revitalisation du MCU. Les fans et connaisseurs de l’univers Marvel ont noté la présence de Monica Rambeau, apparue enfant dans Captain Marvel (2019).

Dans les comics de la Marvel, Monica devient à son tour Captain Marvel, sous un uniforme dont la combinaison que porte le personnage dans l’épisode 6 est l’exacte réplique. Hors un Captain Marvel 2 est annoncé pour fin 2022.

Enfin le troisième coup malin du producteur Kevin Feige, maître d’œuvre du MCU, permet d’anticiper des problèmes de cohérences internes. Au cinéma, la franchise des X-Men appartient à 20th Century Fox, et était jusqu’ici indépendante des productions Marvel/Disney. Disney a racheté la Fox en 2019, récupérant en même temps les droits d’exploitation des personnages X-Men. L’introduction des enfants de Wanda et Vision, Tommy et Billy, qui sont des Young Avengers dans les comics, augure aussi d’un élargissement potentiel sur le long terme.

L’épisode 5 de WandaVision a suscité beaucoup de surprise avec la réapparition du frère de Wanda, Pietro (censé être mort dans Avengers : l’ère d’Ultron) non pas sous les traits de l’acteur Aaron Taylor-Johnson des films Marvel, mais ceux de l’acteur Evan Peters qui a interprété Pietro dans les films X-Men de la Fox. Dont l’interprétation est devenue culte, en faisant un des personnages favoris des fans. Jouant sur la réalité télévisuelle alternative créée par Wanda, un des personnages de la série s’exclame même : "Elle [Wanda] a casté un autre Pietro !".

Spéculations

On ignore encore quels sont précisément les plans concoctés par Kevin Feige et ses scénaristes. WandaVision a été annoncée comme faisant partie d’une trilogie avec Spider-Man : No Way Home (le troisième volet annoncé pour décembre 2021) et Doctor Strange in the Multiverse of Madness (prévu pour mars 2022). Le mot "Multiverse" peut augurer d’une extension de cet univers alternatif. Les spéculations vont bon train sur l’éventualité d’une deuxième saison. Kevin Feige avait annoncé qu’il n’y en aurait qu’une. Mais face au succès, à Hollywood, il ne faut jamais dire "jamais".

Peut-être en apprendra-t-on lors d’une visioconférence la semaine prochaine, qui doit lancer l’autre nouvelle série du MCU, Falcon et le Soldat de l’hiver, qui prendra la relève de Wandavision sur Disney + dès le 19 mars.