1. Ce mois-ci, Netflix s’inscrit sous le signe de la collection Belmondo et propose, dès ce 1er novembre, douze de ces films les plus « grand public » sortis entre 1961 et 1985. De Léon Morin, prêtre à Hold up, en passant par Peur sur la ville, Flic ou voyou, Le Guignolo, Le Professionnel et Les Morfalous. Bonne nouvelle pour les fans : dans le prochain Arts Libres (disponible mercredi 4/11), notre collègue Alain Lorfèvre retracera pour les fans de Bebel, l’itinéraire d’un enfant gâté d’une plateforme à une autre, afin de profiter au maximum, depuis son canapé, de l’aura mi-comique, mi-musclée de cette grande figure du cinéma français.


2. Une autre icône du cinéma mondial se donnera à voir sur la plateforme rouge à partir du 13/11 : Sophia Loren sera à l’affiche de La vie devant soi (The Life ahead en VO). Une réalisation signée Edoardo Ponti, le fils de l’actrice, qui se déroule dans une ville côtière de l’Italie. Le film retrace l’histoire d’une vieille femme juive qui recueille un jeune musulman et « tente de l’aider à trouver son chemin vers la famille et la foi » annonce le synopsis. Sophia Loren y partage notamment l’affiche avec l’Iranien Babak Karimi et l’Espagnole Abril Zamora. Il s’agit du premier long métrage d’Edoardo Ponti, scénariste et réalisateur de quatre courts métrages.


3. Cinéma toujours avec l’arrivée le 1er novembre sur Netflix de La guerre des Mondes*** (War of worlds en VO) adaptation du classique de la science- fiction de H.G. Wells. Soit un film catastrophe à grand spectacle, signé par un Steven Spielberg en grande forme, qui y insère au passage quelques allusions bien senties aux angoisses de l'Amérique contemporaine. Tom Cruise y partage notamment l’affiche avec Dakota Fanning et Justin Chatwin.


Côté séries, deux propositions très différentes devraient retenir toutes les attentions.

4. La saison 4 de The Crown***, d’abord. En trois saisons, la série créée par Peter Morgan s’est imposée sur la scène internationale grâce à sa réalisation travaillée et ses interprètes de premier plan, dont la toujours impériale Olivia Colman. Cette saison 4 verra l’arrivée à Windsor d’une jeune femme qui a déchaîné les passions : Lady Diana Spencer, future épouse du Prince Charles, interprétée par Emma Corrin. Cette saison revisitera également l’entrée au gouvernement de Margaret Thatcher, un sacré défi pour la comédienne Gillian Anderson (X-Files). Helena Bonham-Carter et Tobias Menzies (Game of Thrones, Casino Royale) figurent aussi dans la distribution de cette nouvelle saison attendue le 15/11. Nous en reparlerons.


5. Enfin, les températures en chute libre annoncent le retour de la série Vikings**, créée par Michael Hirst, dont la production avait dû être interrompue. La partie 2 de la saison 5 sera disponible à partir du 29/11. L’occasion de vérifier si la rudesse du règne du tyrannique Ivar sur la Scandinavie se confirme. Fans de Katheryn Winnick, Alexander Ludwig et Alex Hogh Andersen, préparez vos boucliers !