Les audiences de France 2 entre 16h et 20h sont en chute libre depuis plusieurs mois. Tous les programmes se retrouvent sous la  barre critique des 10% de part de marché. Pour l'une des chaines les plus importantes du PAF, ça fait mal. 

C'est à présent à Thierry Thuillier, nouveau directeur des programmes de France 2, que reviendra la lourde tâche de faire remonter le niveau des audiences. La première victime de ces chiffres catastrophiques devrait, sans nul doute, être Sophia Aram. Avec son émission Jusqu'ici tout va bien, l'humoriste n'a pas réussi à attirer les foules. Seulement 3,5% de part de marché. Lynchée par les médias, elle est donc très loin de séduire les téléspectateurs, pour le plus grand plaisir des publicitaires. Un spot diffusé juste avant l'émission coûtait, lors du lancement du talk-show, 3400 euros. Il est à présent de 1600 euros, soit 50% moins cher en quelques semaines seulement. En plus de ne pas rapporter beaucoup d'argent, le programme est en perte totale. Le coût de l'émission est de 70.000 euros par jour. 

Thierry Thuillier va aussi devoir s'atteler à la tranche horaire 19-20 heures. N'oubliez pas les paroles, présenté par Nagui, ne séduit plus le public (seulement 8 à 10% de part de marché, contre les 14% espérés). Ce nivellement par le bas est surement causé par les "bides" diffusés avant. Sauf que, autre catastrophe, cette chute coule aussi le JT de David Pujadas. En septembre, le journal a perdu 100.000 téléspectateurs. Son grand rival TF1 en compte lui 100.000… de plus. 

Il est donc grand temps de remuer tout ça. Selon des informations obtenues par Jean-Marc Morandini, deux pistes pourraient sauver l'access de France 2. Tout d'abord un retour de Laurent Ruquier entre 19 et 20h. L'animateur vedette de la chaîne pourrait se retrouver alors face à de gros morceaux. Il devra concurrencer les Antoine de Caunes (Canal+), Cyril Hanouna (D8) ou encore Anne-Sophie Lapix (France 5). Avant l'été, le journaliste avait refusé un retour de 18 à 19h. Une émission juste avant le journal télévisé est par contre envisageable. Laurent Ruqiuer avait alors déclaré: “La chaîne m’a demandé de réfléchir à un access, mais pour moi, ça veut dire 19 heures. Revenir à 18 heures n’est pas envisageable”.

Autre solution, autre Laurent. Delahousse cette fois. Toujours selon le site spécialisé en médias, le présentateur des journaux du week-end sur France 2 a un projet dans son sac depuis près de trois ans. Il s'agit d'une émission d'information en direct. Il recevrait les personnalités qui font l'actualité du moment mélangeant politiques, chanteurs, acteurs… Le tout nouveau directeur des programmes serait très attentif aux projets du journaliste. "Thierry m'a demandé d'être un laboratoire à idées, je lui en propose régulièrement. Lui fait le tri, les choix, j'ai toujours eu une écoute de sa part sur ce projet. Ce serait un nouveau rendez-vous, un message de modernité important. (...) Nous, nous serions en direct, dans une session d'information très réactive", avait déclaré récemment Laurent Delahousse.

La décision de Thierry Thuillier va donc être déterminante. Comme l'indique jeanmarcmorandini.com, "l'idéal serait de mettre à l'antenne cette nouvelle tranche dès le mois de janvier afin de relever la tête au plus vite". Le défi est lancé pour l'ancien journaliste. Mais va-t-il réussir à sauver l'access de France 2? Réponse dans les semaines à venir…