La ministre qui a la tutelle sur la RTBF, Bénédicte Linard (Ecolo), a affiché mercredi sa volonté de plafonner plus efficacement le salaire de l'administrateur général de la RTBF, dont les rémunérations pour 2018 se sont chiffrées à 375.000 euros, soit plus qu'annoncé officiellement par la radio-télévision publique. "Il est urgent de travailler au plafonnement des rémunérations publiques, mais aussi à leur transparence", a commenté Mme Linard, interrogée mercredi par plusieurs députés en séance plénière du parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Devant les élus, la ministre a assuré avoir pris connaissance des rémunérations réelles de Jean-Paul Philippot par l'article que Le Soir lui consacrait mercredi.

Face à ces révélations, elle a fait part de son intention de saisir le collège d'audit de la RTBF, ainsi que les commissaires du gouvernement au sein de l'institution, pour savoir s'ils étaient au courant de ce niveau de rémunération pour le patron de la radio-télévision de service publique.

La ministre a ajouté vouloir plancher à la rédaction d'un arrêté ministériel qui plafonnerait effectivement le salaire du futur administrateur général de la RTBF, le contrat de M. Philippot venant à échéance en début d'année prochaine.