Médias/Télé

C'est devenu un grand classique: lors de la présentation de chaque saison (juin, septembre et janvier), les responsables de RTL-TVI prennent le soin - et un évident plaisir! - de dresser un constat de l'évolution des audiences des chaînes du groupe.

Hier, on se serait cru à la remise des diplômes de fin d'année... Inutile de dire que la «famille RTL» (RTL-TVI, Club RTL et Plug TV) a réussi sa dernière session haut la main. On peut même parler de la (plus) grande distinction si on s'en tient au critère de l'audience. «Le public a réagi d'une manière optimale à notre stratégie de programmes. C'est une grande satisfaction», a résumé Freddy Tacheny, directeur général du groupe TVI.

Tous les indicateurs de la chaîne privée sont au vert. Que ce soit au regard des différents publics, des créneaux horaires ou des genres télévisuels, RTL est systématiquement devant. Et ce qui ne gâte rien, l'écart avec les concurrents (RTBF, AB, chaînes françaises,...) a eu tendance à se creuser au cours des derniers mois.

La bonne nouvelle, pour Freddy Tacheny, c'est de voir les chaînes de RTL «mieux que résister» au phénomène de fragmentation de la consommation télévisuelle. Ainsi, au cours des neuf derniers mois (septembre 2004 à juin 2005), la part d'audience des «indéterminés» (vidéo, DVD, etc.) est passée de 8,9 à 11,6pc sur le créneau 17-23 heures auprès des personnes âgées de 4 ans et plus. Cette ascension s'est faite au détriment de la RTBF (la une glisse de 16,7 à 14,4pc) et des trois principales chaînes françaises (TF 1, France 2 et France 3 passent de 27,8 à 25,4pc). «Il est réjouissant de voir que les premières à souffrir de la fragmentation du paysage audiovisuel sont les chaînes françaises, non conçues pour les téléspectateurs belges», analyse Freddy Tacheny.

Seules quatre chaînes ont connu des sorts plus favorables depuis l'automne dernier: RTL-TVI (23,4pc au lieu de 23,1pc), Plug TV (1,9pc contre 0,7pc), la deux (2,7pc au lieu de 2,6pc) et AB 4 (2,4pc contre 1,5pc). Enfin, si on mesure les audiences en «familles», on observe qu'avec ses trois chaînes, RTL touche près d'un téléspectateur sur trois (31,9pc) entre 17 et 23 heures, contre moins de un sur cinq (17,2pc) pour les deux chaînes publiques.

Sur tous les fronts

Le leadership de RTL-TVI en Communauté française ne semble jamais avoir été aussi large. Que ce soit en matière d'information (JT et magazines), de films, de séries, de téléfilms, de divertissement et, à une exception près (finale dames de Roland Garros), de sport, la chaîne privée «truste» littéralement les classements des meilleures audiences. Les deux éditions du JT (13h et 19h) devancent, neuf fois sur dix, les JT de la RTBF. En matière de cinéma et de séries, RTL place dix films dans le top... 10. La RTBF ne titille sa concurrente qu'en matière de magazines.

Avec de telles performances, RTL peut voir l'été en rose et dévoiler une programmation (lire ci-contre) très conforme aux recettes de l'avenue Ariane.

© La Libre Belgique 2005