L'ex-animateur vedette de France 2 est revenu sur son éviction des Z'amours après une blague sexiste. Invité de l'émission "L'instant de Luxe" sur Non Stop People, Tex a avoué être à présent dans une situation financière délicate.

"J'ai tout perdu", confie-t-il, faisant à la fois référence à sa situation financière et à son procès perdu contre France 2.

"Comme un bon Breton, j'avais mis de l'argent de côté, j'avais acheté des apparts. D'année en année, je vais les revendre et vivre là-dessus. C'est redoutable ce que je vais dire mais il ne faut compter que sur soi. Comme disait Kennedy, ne vous demandez ce que l'Etat peut faire pour vous, demandez-vous ce que vous pouvez faire pour l'Etat'."

Si Tex est aussi amer, c'est parce que sa chute a été brutale. Il aura suffi d'une blague (de très mauvais goût) pour le suspendre d'une émission qu'il animait depuis 18 ans.

Le 30 novembre 2017, Tex raconte ainsi une blague sur les femmes battues. "Vous savez ce qu'on dit à une femme qui a déjà les deux yeux au beurre noir? On ne lui dit plus rien, on vient déjà de lui expliquer deux fois." Le lendemain, il présente ses excuses mais rien n'y fait. Une semaine plus tard, suite au tollé, France 2 décide de se débarrasser de lui. Une décision que n'a toujours pas comprise l'animateur qui estime être dans son bon droit. Il a d'ailleurs intenté un procès à la chaîne. Mais la justice ne lui a pas donné raison.

"L'échec du procès, c'est encore pire que d'être viré. Ça veut dire que ceux qui te virent pour une raison que je trouve déplorable, parce qu'un humoriste a fait une blague à la télé, ont eu raison. C'est redoutable."

Alors qu'il réclamait 1,2 million d'indemnité, il n'a finalement reçu que 45.000 euros, suite à la régularisation de ses différents contrats pour la chaîne.