Dans l'art de rendre jaloux la concurrence, le réalisateur/producteur Jon Favreau en connaît un rayon. Non seulement The Mandalorian s'est installé en un temps record comme la série événement du moment depuis sa première diffusion, en novembre 2019, mais en plus, elle ne subit pas de plein fouet l'impact du coronavirus comme tant d'autres sagas. La preuve: alors que la deuxième saison débutera le 30 octobre sur Disney+, il annonce "être dans les temps" pour entamer les prises de vues "avant la fin de l'année".

Comment expliquer que le chasseur de primes intergalactique soit si peu affecté par la pandémie ? "Nous travaillons en considérant que nous serons capables d'aller de l'avant, explique Jon Favreau dans Variety. Nous sommes sur une petite location et fréquemment, beaucoup de personnages portent un masque. En plus, il y a énormément de travail digital. Notre show est donc probablement bien équipé pour faire preuve de flexibilité sur base des protocoles imposés avant de pouvoir reprendre le travail."

Et alors que l'interprète principal, Pedro Pascal, se verrait bien poursuivre l'aventure sur grand écran, le réalisateur tient à calmer le jeu. "Rien ne presse", déclare-t-il, tout en n'excluant bien évidemment rien. "Nous y sommes ouverts. Et excités à l'idée de voir où l'histoire va nous emmener. Nous avons cette flexibilité, parce qu'il n'y a pas de manuel de règles à suivre pour l'instant. La technologie nous offre toujours de nouvelles opportunités par raconter des histoires d'une nouvelle façon. C'est une période très excitante pour faire cela et je suis très reconnaissant de pouvoir travailler à distance, en raison de la nature des technologies que nous utilisons. Donc, nous continuons d'essayer d'avancer, même si c'est une période difficile pour tout le monde."

D'évidence, un peu moins pour lui que pour bien d'autres, quand même.