En 2016, Olivier Kaye est passé à deux doigts de la victoire de The Voice Belgique sur La Une. Coaché par Quentin Mosimann, le Liégeois misait sur sa reprise de Feeling Good de Muse pour faire pencher les votes en sa faveur. Malheureusement pour lui, son heure n’était pas venue.

Ce samedi, le jeune homme de 27 ans a décidé de prendre sa revanche en participant à la 10e saison de The Voice, la plus belle voix sur TF1. “Je travaille dans un magasin de sport mais ce n’est pas mon rêve. C’est alimentaire. Ce qui me tient aux tripes, c’est la musique”, dit-il avant de monter sur scène. Pour séduire le jury, Olivier Kaye choisit d’interpréter There’s nothing holding me back de Shawn Mendes, un titre entraînant qui n’a toutefois pas fait buzzer.

Vianney est le premier coach à prendre la parole : “J’aurais tellement aimé entendre Olivier. Cette chanson, c’est comme si j’entendais Shawn Mendes, super bien chanté, mais je n’entendais pas Olivier”, dit le nouveau juré. “J’aurais adoré entendre un truc ou tu te libères ou tu proposes ta singularité parce que tu en as une.

Marc Lavoine a, de son côté, rappelé que si le candidat avait franchi toutes les étapes pour arriver jusqu’à la scène du télécrochet, c’est qu’il avait du talent. Ce n’est donc que partie remise pour Olivier Kaye.

Au terme de cette troisième Auditions à l’aveugle, il y a donc toujours trois Belges, Youssef, Nicolas et Mentissa, en lice.