Médias/Télé

Construction. L’aventure "Prison Valley" (au budget confortable de 230 000 euros) démarre en décembre 2008, avec les premières prises de contact. En juin 2009, David Dufresne et Philippe Brault (créateur de Revue.com, collectif de photographes français) passent trois semaines à Cañon City. "Nous y sommes allés de manière ouverte et nous avons fait une vingtaine d’interviews. Philippe a filmé ou pris des photos (magnifiques, NdlR) pour les portraits et certaines ambiances. Nous avons découvert une ville incroyable avec des décors connus, avec lesquels on joue. De retour à Paris, on a écrit un synopsis et réfléchi à l’utilisation du Net. Les gens d’Upian nous ont aiguillés et amené l’environnement Internet, le lien avec les réseaux sociaux Facebook et Twitter. Les métiers de photographe, de documentariste, d’enquêteur, de Webmaster se sont superposés. Ensuite, nous sommes retournés sur place quinze jours en septembre 2009, et nous avons poussé l’aspect vidéo."

Le plus gros du travail (près de huit mois) est ensuite consacré au montage du Webdocumentaire. "Ce fut un casse-tête. Tout ce qui apparaît simple et fluide est le plus complexe à concevoir", raconte David Dufresne, qui garde de cette expérience (toujours en cours) une impression de "labo". "Nous avons éprouvé de nouvelles méthodes de travail à distance, en utilisant des logiciels collaboratifs, en partenariat permanent, 20 heures sur 24, avec les développeurs flash et HTML, les spécialistes du design Tout en faisant le point de visu une fois par semaine. Ce fut une confrontation très stimulante entre les cultures du cinéma, du documentaire, du Web ou du jeu vidéo." C. G.