À l'heure des premiers pas du déconfinement, masque, faux public et dérogations sont au menu, tant pour les chaînes françaises que belges..

Comme en Belgique, l’heure est à un début de déconfinement en France. Et avec lui, à la reprise des nombreuses activités, notamment au sein des chaînes de télévision. Celles-ci sont pressées de remettre à l’antenne leurs jeux si importants en termes d’audience. La difficulté pour celles qui s’enregistraient avec du public étant que les rassemblements sont toujours interdits. Qu’importe, on s’adapte et on fait preuve d’imagination. Voyez plutôt.

Sur TF1, les tournages des 12 coups de midi ont repris lundi, sans public. Jean-Luc Reichmann l’a fait savoir sur Instagram. Un retour conditionné à des mesures de sécurité extrêmes. “Tout le monde est hypermasqué, a souligné le présentateur. Tout le monde respecte les distances de sécurité parce que c’est important. C’est désinfecté de partout et ça, c’est le nouveau décor”, montre-t-il en précisant que sur le plateau, il est le seul non masqué. TF1 est même parvenu à obtenir une dérogation qui a permis au champion de l’émission, Éric, de quitter sa Bretagne pour monter à Paris sans être verbalisé pour non-respect de la distance de 100 km que ne peuvent pas encore franchir les Français, indique Le Parisien. Le premier numéro de ces “nouveaux” 12 coups de midi sera diffusé dès ce mardi.


RTL-TVI a également remis en route la machine des tournages. Dès la semaine dernière, une version adaptée du 71, rendez-vous phare de la grille, a été testée par Jean-Michel Zecca. Ce sera spartiate par rapport au concept initial puisque l’animateur ne sera accompagné sur le plateau que du candidat, ses 70 adversaires jouant depuis chez eux.

Un public qui ne manque pas d’air

L’heure de la reprise a aussi sonné chez France Télévisions où Nagui se distingue une nouvelle fois. Le présentateur de N’oubliez pas les paroles a dévoilé sur ses réseaux sociaux le concept pour le moins original mis en place pour son émission de chanson dont le rendu à l’image et l’ambiance tiennent en grande partie aux spectateurs présents. Privé de ces derniers, Nagui et le réalisateur de l’émission, Gérard Pullicino, ont trouvé public de substitution qui ne manque pas d’air puisqu’il s’agit de personnages fabriqués à partir de ballons colorés. Le rendu est bluffant et très amusant, bien dans l’esprit de l’émission. S’ajoute à cela des mannequins dont la tête est constituée d’un écran sur lequel apparaît le visage d’une vraie personne. Ils seront installés les gradins de façon à garantir la distance de sécurité avec les vraies personnes.

© INSTAGRAM

© INSTAGRAM

Il reste à présent à voir ce que les différentes formules choisies vont donner à l’écran. Car le comportement des candidats, et dans une moindre mesure des animateurs, n’est pas forcément le même quand ils n’ont pas des dizaines de paires d’yeux braqués sur eux.