Médias/Télé

Pour le journaliste et écrivain Jean-François Kahn, il est impossible de débattre en France. Lors d'une interview pour FigaroVox, il prend la défense d'Éric Zemmour.

Le journaliste Jean-François Kahn se dit choqué par le fait qu'I-Télé se sépare d'Eric Zemmour. Il évoque trois raisons. D'abord, le fait que beaucoup de gens se reconnaissent dans ses propos, même si on peut le regretter. « En virant Zemmour, on ne fait que nourrir le ressentiment d'une partie de la population, qui, à juste titre, ne se sent plus représentée. C'est effectivement un formidable cadeau pour Marine Le Pen», explique-t-il au FigaroVox. Ensuite, parce qu'il s'agit de lynchage médiatique car « Eric Zemmour ne dit rien de nouveau. Cela fait vingt ans qu'il tient le même discours. » Et enfin, parce que dans un débat, « il est normal qu'il y ait deux sensibilités »

A la question de savoir s'il est encore possible de débattre en France, le journaliste répond qu' « à partir du moment où vous représentez une forte sensibilité sans violer la loi, vous devez avoir la possibilité de vous exprimer ». Il déplore entre autre le fait que tant les détracteurs du livre de Zemmour que ceux qui en font l'éloge ne l'ont pas lu. « Tout cela en dit long sur le débat d'idées aujourd'hui: on ne lit plus, on raisonne par étiquette et on lance des anathèmes à partir de petites phrases », conclut-il.