French Stories Cédric Hanriot

Le piano couleur jazz se porte décidément bien en France, d’où Cédric Hanriot délivre un bel album entre chansons et originaux. On l’a vu au côté de Dee Dee Bridgewater ou de Joe Lovano, mais c’est la terrible batteuse américaine Terri Lyne Carrington qui a flashé sur lui et se retrouve aux fûts dans ce projet "French Stories". Quelle maestria sur "Que Marianne était jolie" (Delpech), dont Hanriot donne une version electro-jazz saisissante. Il faut préciser qu’à la basse, John Patitucci, rien moins, usine comme un fou. C’était risqué, mais "Le jazz et la java" est lui aussi relu superbement, même si Dave Brubeck, compositeur original de "Three To Get Ready", n’est pas crédité. Hum

(DS)

Le piano couleur jazz se porte décidément bien en France, d’où Cédric Hanriot délivre un bel album entre chansons et originaux. On l’a vu au côté de Dee Dee Bridgewater ou de Joe Lovano, mais c’est la terrible batteuse américaine Terri Lyne Carrington qui a flashé sur lui et se retrouve aux fûts dans ce projet "French Stories". Quelle maestria sur "Que Marianne était jolie" (Delpech), dont Hanriot donne une version electro-jazz saisissante. Il faut préciser qu’à la basse, John Patitucci, rien moins, usine comme un fou. C’était risqué, mais "Le jazz et la java" est lui aussi relu superbement, même si Dave Brubeck, compositeur original de "Three To Get Ready", n’est pas crédité. Hum

1 CD Plus Loin Music/Harmonia Mundi.