"La femme sans ombre" au Vlaamse Opera

Fini le valsant "Rosenkavalier" et les élégants pastiches d’"Ariadne auf Naxos" : avec "Die Frau ohne Schatten", Richard Strauss et son librettiste, le poète Hugo von Hofmannstahl, tentent un tout autre exercice. On est en 1919, au sortir de la Première Guerre mondiale, le vœu des deux créateurs est de proposer, sur fond de légende orientale, un opéra initiatique où opère la capacité de compassion et d’évolution de l’être humain. Deux couples y sont mis en présence : celui de l’Empereur dont l’épouse, demi-divinité, recherche l’"ombre" qui lui permettrait d’enfanter, et celui du teinturier Barak et de sa femme, des gens simples, sincères et forts, que l’Impératrice finira par reconnaître comme ses pairs. Cet opéra somptueux (texte autant que musique) est en ce moment à l’affiche du Vlaamse Opera, sous la direction musicale d’Alexander Joel, remarqué la saison dernière dans "Don Carlos"; la mise en scène est de Marco Arturo Marelli, un des plus grands spécialistes de l’œuvre de Strauss. La distribution est en rapport, avec, dans les rôles principaux, Jon Villars, Marion Ammann, Natasha Petrinsky, Thomas Johannes Mayer et Stefanie Fried. En coproduction avec l’Opéra de Graz. Martine D. Mergeay

Fini le valsant "Rosenkavalier" et les élégants pastiches d’"Ariadne auf Naxos" : avec "Die Frau ohne Schatten", Richard Strauss et son librettiste, le poète Hugo von Hofmannstahl, tentent un tout autre exercice. On est en 1919, au sortir de la Première Guerre mondiale, le vœu des deux créateurs est de proposer, sur fond de légende orientale, un opéra initiatique où opère la capacité de compassion et d’évolution de l’être humain. Deux couples y sont mis en présence : celui de l’Empereur dont l’épouse, demi-divinité, recherche l’"ombre" qui lui permettrait d’enfanter, et celui du teinturier Barak et de sa femme, des gens simples, sincères et forts, que l’Impératrice finira par reconnaître comme ses pairs. Cet opéra somptueux (texte autant que musique) est en ce moment à l’affiche du Vlaamse Opera, sous la direction musicale d’Alexander Joel, remarqué la saison dernière dans "Don Carlos"; la mise en scène est de Marco Arturo Marelli, un des plus grands spécialistes de l’œuvre de Strauss. La distribution est en rapport, avec, dans les rôles principaux, Jon Villars, Marion Ammann, Natasha Petrinsky, Thomas Johannes Mayer et Stefanie Fried. En coproduction avec l’Opéra de Graz. Martine D. Mergeay

Opéra de Gand, jusqu’au 17 avril. Opéra d’Anvers, du 27 avril au 11 mai. Infos : 070.22.02.02 ou www.vlaamseopera.be

Sur le même sujet