Jeunesse et virtuosité

La troisième journée proposera 25 concerts (plus le off) ouverts par le p’tit déj en terrasse, assorti d’un récital de Pierre Xhonneux, clarinette, et Denis Vernimmen, piano, consacré à Debussy et Schumann.

MDM

La troisième journée proposera 25 concerts (plus le off) ouverts par le p’tit déj en terrasse, assorti d’un récital de Pierre Xhonneux, clarinette, et Denis Vernimmen, piano, consacré à Debussy et Schumann.

Après le concerto pour violon de Mendelssohn, par l’orchestre du festival, avec Graf Mourja en soliste (10h), et le concert du Quator Danel consacré aux débuts de Haydn, Beethoven et Weinberg (11h), place à l’inoxydable "Pierre et le Loup" de Prokofiev, à travers un atelier animé par Sarah Goldfarb (11h) et une représentation prometteuse, confiée à l’Ensemble Oxalys et au comédien Christian Crahay, dans une mise en scène de Sybille Wilson et Anne-Roger Lacan (Studio 4, 12h).

Au cours de la journée, on entendra, entre autres, la claveciniste Céline Frisch dans un récital consacré aux "Sources du jeune Bach" (13h), le guitariste Milos Karadaglic dans un répertoire méditerranéen (14h), Les Cris de Paris, dans leur Babebibobu II (14h), l’intégrale des trios de Schubert (II) par le Trio Dali (15h), la sonate pour violon et piano de Prokofiev par Lorenzo Gatto et Denis Kozhukin (16h), Glinka, Martinu et Poulenc par l’Ensemble Kheops (17h), Bach, Britten et Beethoven par l’orchestre du festival, avec Edna Stern en soliste (18h), et un récital de la soprano Talar Dekermandjian et du pianiste Pilos Popovic (19h).

Sans oublier les miniconcerts d’étudiants, ainsi que l’atelier de "soundpainting" (15h) et l’atelier violon (16h), toujours animés par la talentueuse Sarah Goldfarb.

Cette fois, pas de jazz jusqu’au bout de la nuit, mais un concert de clôture surprise, rassemblant la plupart des jeunes solistes du festival sur le thème - central - de la virtuosité. La totalité des concerts du Festival Musiq’3 seront enregistrés et diffusés en direct sur la radio classique de la RTBF.