Samedi, le grand brassage

Signalons d’emblée la présence, tout au long du festival, d’ensembles et d’artistes en résidence, parmi lesquels : un orchestre à cordes créé pour l’occasion, composé des meilleurs étudiants du Conservatoire de Bruxelles et placé sous la direction de la pétulante Shirley Laub; des ensembles de musique de chambre, tels Oxalys, Kheops, le Quatuor Alfama et le Quatuor Danel, dont les membres se mêleront aux artistes présents, tels Edna Stern, Denis Kozhukin, Graf Mourja, Céline Frisch, Marie Hallynck, Milos Popovic, ainsi que l’invité d’honneur du Festival de Wallonie 2011, Lorenzo Gatto, tous apparaissant donc plusieurs fois au cours du festival dans des configurations différentes; des ensembles internationaux prestigieux, parfois présents pour la première fois à Bruxelles, dont le chœur français Les Cris de Paris et l’ensemble Gli Incogniti déjà cité; une équipe pédagogique de choc et de charme, avec Sarah Goldfarb et les animateurs de Remua.

Martine D. Mergeay

Signalons d’emblée la présence, tout au long du festival, d’ensembles et d’artistes en résidence, parmi lesquels : un orchestre à cordes créé pour l’occasion, composé des meilleurs étudiants du Conservatoire de Bruxelles et placé sous la direction de la pétulante Shirley Laub; des ensembles de musique de chambre, tels Oxalys, Kheops, le Quatuor Alfama et le Quatuor Danel, dont les membres se mêleront aux artistes présents, tels Edna Stern, Denis Kozhukin, Graf Mourja, Céline Frisch, Marie Hallynck, Milos Popovic, ainsi que l’invité d’honneur du Festival de Wallonie 2011, Lorenzo Gatto, tous apparaissant donc plusieurs fois au cours du festival dans des configurations différentes; des ensembles internationaux prestigieux, parfois présents pour la première fois à Bruxelles, dont le chœur français Les Cris de Paris et l’ensemble Gli Incogniti déjà cité; une équipe pédagogique de choc et de charme, avec Sarah Goldfarb et les animateurs de Remua.

Parmi les coups de cœur de samedi : le concert d’orchestre dirigé par Shirly Laub et commenté par Sarah Goldfarb (10h), l’histoire du quatuor à cordes, présentée par le Quatuor Alfama, Elsa de Lacerda et la comédienne Ariane Rousseau (11h), les récitals des pianistes Edna Stern (12h) et Denis Kozukhin, premier lauréat du Concours Reine Elisabeth 2000 (16h), le film "L’Homme à la caméra", de Vertov, accompagné au piano par Boyan Vodenitcharov (15h), le Quintette de Schumann par le Quatuor Alfma et Edna Stern (17h), Les Cris de Paris, dans leur Babebibobu I (18h), le 2e épisode de Liszt par Louis Lortie et Fanny Ardant (20h), l’intégrale des trios de Schubert (I) par le Trio Dali (21h), les Variations Goldberg réinterprétées (mais comment ?) par le Trio Fénix (23h), les rendez-vous musicaux des étudiants du Conservatoire et le jazz jusqu’au bout de la nuit.