Standing on the Rooftop Madeleine Peyroux

Beaucoup de beau monde entoure la chanteuse Madeleine Peyroux dans son nouvel ouvrage, à commencer par le guitariste Marc Ribot, un fidèle depuis le premier album ("Dreamland", 1996), mais aussi la bassiste Me’Shell Ndegeocello, le pianiste Allen Toussaint, etc. Tout ce monde a le bon goût de ne pas en rajouter, car la fine interprétation de la chanteuse est plus à l’aise dans un environnement aéré. "Standing on the Rooftop" contient une majorité de compos originales, mais aussi quelques reprises comme "Martha My Dear" (Beatles) ou, plus surprenant, "Love in Vain" (Robert Johnson), arrangé à la Neil Young et plein de swing.

(DS)

Beaucoup de beau monde entoure la chanteuse Madeleine Peyroux dans son nouvel ouvrage, à commencer par le guitariste Marc Ribot, un fidèle depuis le premier album ("Dreamland", 1996), mais aussi la bassiste Me’Shell Ndegeocello, le pianiste Allen Toussaint, etc. Tout ce monde a le bon goût de ne pas en rajouter, car la fine interprétation de la chanteuse est plus à l’aise dans un environnement aéré. "Standing on the Rooftop" contient une majorité de compos originales, mais aussi quelques reprises comme "Martha My Dear" (Beatles) ou, plus surprenant, "Love in Vain" (Robert Johnson), arrangé à la Neil Young et plein de swing.

1 CD EmArcy, Universal. En concert, dim. 3 juillet, au Comblain Jazz Festival.