All you need is Punk

Après de bonnes mais relativement sages Nuits Botanique, il nous fallait trouver de quoi martyriser et décrasser un brin nos écoutilles gourmandes et, en l’occurrence, quelque peu masochistes. Fort heureusement, les opportunités sont légion dans notre capitale, et nous n’avons pas tardé à dénicher une soirée à la hauteur de nos espérances.

Nicolas Capart

Après de bonnes mais relativement sages Nuits Botanique, il nous fallait trouver de quoi martyriser et décrasser un brin nos écoutilles gourmandes et, en l’occurrence, quelque peu masochistes. Fort heureusement, les opportunités sont légion dans notre capitale, et nous n’avons pas tardé à dénicher une soirée à la hauteur de nos espérances.

Car les guitares résonneront vendredi le long du canal de Bruxelles pour ouvrir le week-end en mode électrique. Le Magasin 4, souvent inspiré lorsqu’il s’agit de distiller des notes à haute teneur en volts, mettra vendredi ses planches à disposition de quatre formations rock qu’on sait capables de faire du dégât. Les hostilités débuteront dès 20h avec les Français de Danger. Un nom sans équivoque qui renvoie à la nouvelle formation de Fabrice Gilbert, plus connu pour être la voix de Frustration, ici aux commandes de ce nouveau projet cold wave aux côtés de membres de Operation S et de Ol’cunts. Puis, ce sont les régionaux de l’étape qui entreront en piste. Car si le Le Prince Harry est originaire de la Cité ardente, il n’en sera pas moins le seul groupe à défendre les couleurs belges au line-up. Le trio liégeois célébrera ce soir-là la sortie d’un nouvel album au titre éloquent, "It’s Getting Worse", où l’on retrouvera avec plaisir les déflagrations électro-punk qui ont fait sa réputation. Un disque qu’on nous promet "sain comme un week-end à Fukushima". Enfin, nous entrerons dans le vif du sujet à l’arrivée de Frustration. Les Parigots, toujours hébergés sous le toit de l’excellente maison Born Bad Records, allient toujours leur amour des sonorités post-punk à des envies digitales sous perf’d’adrénaline. Malgré un trop long silence discographique (l’album "Relax" date déjà de 2008, NdlR), on sait la bande capable de bien des dégâts en live, et on ne raterait pour rien au monde son passage à Bruxelles. Pas plus d’ailleurs que la visite des Spits sous nos latitudes, chargés de conclure le programme aux petites heures. Une bande de garage rockeurs crasseux de Seattle qu’on ne présente plus, tant leur réputation les précède et un slogan en forme de leitmotiv : "Du Punk pour le Peuple".

Bruxelles, Magasin 4, le vendredi 25 mai dès 20h. Prix: 15€. Infos : 02.223.34.74, www.magasin4.be