Lamento

Partant de l’unique fragment retrouvé de "L’Arianna", opéra disparu de Monteverdi, Michèle Anne De Mey crée pour et avec sa collaboratrice de longue date Gabriella Iacono une partition chorégraphique à même la peau. Du parti pris de la stricte transposition du texte, la chorégraphe fait le point de départ d’une exploration plus vaste, variation sur le thème de l’abandon et de la perte de l’être aimé. L’interprète incarne la figure tragique d’une Ariane dévastée par la trahison, dans une pièce qui revisite les codes de la tragédie antique pour mieux les propulser dans notre biotope contemporain.

Partant de l’unique fragment retrouvé de "L’Arianna", opéra disparu de Monteverdi, Michèle Anne De Mey crée pour et avec sa collaboratrice de longue date Gabriella Iacono une partition chorégraphique à même la peau. Du parti pris de la stricte transposition du texte, la chorégraphe fait le point de départ d’une exploration plus vaste, variation sur le thème de l’abandon et de la perte de l’être aimé. L’interprète incarne la figure tragique d’une Ariane dévastée par la trahison, dans une pièce qui revisite les codes de la tragédie antique pour mieux les propulser dans notre biotope contemporain.

Bruxelles, la Raffinerie, les 25 et 26 mai. Infos & rés. : 071.31.12.12, www.charleroi-danses.be