Beethoven Complete sonatas for violon & piano Midori Seiler, Jos van Immerseel

Certains mouvements sont réjouissants, certains tiennent du supplice. Tout ce qui procède de la dynamique, du dialogue et de la poésie trouve ici une expression subtile, originale, extrêmement vivante, tels la sonate n°2 dans son entier, l’andante de la "Kreutzer", ou l’allegro introductif de la sonate n°6 ; par contre, ce qui demande au violon du pur lyrisme (oui, cela existe chez Beethoven), c’est-à-dire des sonorités un tant soit peu flatteuse, ou de la virtuosité active, est plombé par des sonorités ingrates, caricaturalement "non vibrato" (et pas toujours juste) ou un vent d’insécurité. Mais on tend l’oreille. Et on découvre. Et donc : une intégrale intéressante par sa capacité à réveiller l’écoute.

(MDM)

Certains mouvements sont réjouissants, certains tiennent du supplice. Tout ce qui procède de la dynamique, du dialogue et de la poésie trouve ici une expression subtile, originale, extrêmement vivante, tels la sonate n°2 dans son entier, l’andante de la "Kreutzer", ou l’allegro introductif de la sonate n°6 ; par contre, ce qui demande au violon du pur lyrisme (oui, cela existe chez Beethoven), c’est-à-dire des sonorités un tant soit peu flatteuse, ou de la virtuosité active, est plombé par des sonorités ingrates, caricaturalement "non vibrato" (et pas toujours juste) ou un vent d’insécurité. Mais on tend l’oreille. Et on découvre. Et donc : une intégrale intéressante par sa capacité à réveiller l’écoute.

3 CD Zig Zag Territoire.