Gouache Jacky Terrasson

S’il voulait montrer son savoir tout faire, Jacky Terrasson y parvient dans "Gouache", à la large palette. Parfois, l’on dirait Erroll Garner, parfois Thelonious Monk. Ou pourquoi pas Jarrett et Corea ? On s’y perd un peu, la cohérence n’apparaît pas tout de suite, mais ça ne fait rien, le pianiste franco-américain irradie d’énergie, de funk, de bonheur musical sans grands bémols. L’important n’est pas d’y trouver quelques scies populaires ( "Baby" de Justin Bieber, "Rehab", d’Amy Winehouse), presque tout le monde fait ça aujourd’hui. Mais pas comme Terrasson et son trio augmenté d’une joyeuse bande d’invités, Stéphane Belmondo, Michel Portal, Cécile McLorin Salvant en chanteuse à suivre.

(DS)

S’il voulait montrer son savoir tout faire, Jacky Terrasson y parvient dans "Gouache", à la large palette. Parfois, l’on dirait Erroll Garner, parfois Thelonious Monk. Ou pourquoi pas Jarrett et Corea ? On s’y perd un peu, la cohérence n’apparaît pas tout de suite, mais ça ne fait rien, le pianiste franco-américain irradie d’énergie, de funk, de bonheur musical sans grands bémols. L’important n’est pas d’y trouver quelques scies populaires ( "Baby" de Justin Bieber, "Rehab", d’Amy Winehouse), presque tout le monde fait ça aujourd’hui. Mais pas comme Terrasson et son trio augmenté d’une joyeuse bande d’invités, Stéphane Belmondo, Michel Portal, Cécile McLorin Salvant en chanteuse à suivre.

1 CD EmArcy/Universal.