The Haunted Man Bat for Lashes

Natasha Khan, alias Bat for Lashes, c’est d’abord une voix, souvent comparée à celle de Björk. Difficile de résister à son velouté, même si, sur "Haunted Man", son 3e album qui vient de sortir, il manque une once de naturel pour totalement convaincre. Tout au long de ses onze nouveaux morceaux, elle pousse encore plus loin le dépouillement - serait-ce à l’image de la pochette où elle pose nue ? -, soutenue par une clique d’arrangeurs qui ont réussi à tisser un tapis musical de sonorités pour le moins originales. Se côtoient ainsi des harpe, contrebasse, clarinette ou cor - réels comme... virtuels - qui mêlent leurs notes à d’étonnantes percussions. Comme sur le classique et magnifique "Laura".

(M.-A.G.)

Natasha Khan, alias Bat for Lashes, c’est d’abord une voix, souvent comparée à celle de Björk. Difficile de résister à son velouté, même si, sur "Haunted Man", son 3e album qui vient de sortir, il manque une once de naturel pour totalement convaincre. Tout au long de ses onze nouveaux morceaux, elle pousse encore plus loin le dépouillement - serait-ce à l’image de la pochette où elle pose nue ? -, soutenue par une clique d’arrangeurs qui ont réussi à tisser un tapis musical de sonorités pour le moins originales. Se côtoient ainsi des harpe, contrebasse, clarinette ou cor - réels comme... virtuels - qui mêlent leurs notes à d’étonnantes percussions. Comme sur le classique et magnifique "Laura".

1 CD EMI, en concert à l’AB le 29/11.