"Le temps retrouvé", Debussy, Fauré, Gaubert, Enescu, Koechlin, T. Fret, V. Iltchenko

Au-delà d’une évocation du tournant du XIXe, le CD brosse un portrait du flûtiste belge Toon Fret, brillant membre des ensembles Oxalys et Het Collectief, mais plus rare en récital. En compagnie de la pianiste russe Veronika Iltchenko - qu’on découvre en solo dans les Arabesques de Debussy - Toon Fret déploie ses sonorités colorées, lumineuses et fluides, son jeu finement articulé, son énergie, son inépuisable inspiration (malgré un souffle parfois court). Une découverte : les Chansons de Bilitis de Debussy dans la version pour flûte et piano de Karl Lenski, et, plus loin, des retrouvailles bienvenues avec l’inoxydable Syrinx. L’étourdissant Presto d’Enescu et la Sonate op. 52 de Koechlin ferment la marche.

(MDM)

Au-delà d’une évocation du tournant du XIXe, le CD brosse un portrait du flûtiste belge Toon Fret, brillant membre des ensembles Oxalys et Het Collectief, mais plus rare en récital. En compagnie de la pianiste russe Veronika Iltchenko - qu’on découvre en solo dans les Arabesques de Debussy - Toon Fret déploie ses sonorités colorées, lumineuses et fluides, son jeu finement articulé, son énergie, son inépuisable inspiration (malgré un souffle parfois court). Une découverte : les Chansons de Bilitis de Debussy dans la version pour flûte et piano de Karl Lenski, et, plus loin, des retrouvailles bienvenues avec l’inoxydable Syrinx. L’étourdissant Presto d’Enescu et la Sonate op. 52 de Koechlin ferment la marche.

1 CD EMS, 62 min. 14 sec. EMSV1102.

Sur le même sujet