Villa-Lobos et autres, Brasileiro Nelson Freire

On avait, ces dernières années, pris l’habitude d’entendre Nelson Freire dans Liszt, Chopin, Brahms ou Schumann. Voici cette fois le pianiste brésilien dans un répertoire plus léger et sans doute moins essentiel, mais qu’il sert avec le même talent, la même élégance et la même modestie : de la musique de son pays. On trouvera bien sûr des pièces d’Heitor Villa-Lobos (dont le cycle "Carnaval des Enfants"), mais aussi de compositeurs moins connus chez nous : Henrique Oswald, Alexandre Levy, Joaquim Antonio Barrozzo Netto, Francisco Mignone, Camargo Guarneri ou Claudio Santoro.

(N.B.)

On avait, ces dernières années, pris l’habitude d’entendre Nelson Freire dans Liszt, Chopin, Brahms ou Schumann. Voici cette fois le pianiste brésilien dans un répertoire plus léger et sans doute moins essentiel, mais qu’il sert avec le même talent, la même élégance et la même modestie : de la musique de son pays. On trouvera bien sûr des pièces d’Heitor Villa-Lobos (dont le cycle "Carnaval des Enfants"), mais aussi de compositeurs moins connus chez nous : Henrique Oswald, Alexandre Levy, Joaquim Antonio Barrozzo Netto, Francisco Mignone, Camargo Guarneri ou Claudio Santoro.

CD Decca 478 3533, 1 h 14 min, Universal. En concert au Bozar le 20 novembre.

Sur le même sujet