Concerto pour groupe et orchestre Paul Mann, Jon Lord

Le claviériste Jon Lord avait eu une formation classique avant de fonder Deep Purple en 68. Dès 69, il tentait la réunion de ses passions avec ce "concerto pour groupe et orchestre" où influences russes (Tchaïkovski surtout) et instruments (et voix !) rock alternent plus qu’ils ne dialoguent vraiment. Peu avant sa mort en juillet dernier, il en supervisait cet enregistrement "définitif", avec notamment Bruce Dickinson, Joe Bonamassa ou Steve Morse. Rarement l’appellation classic rock aura aussi bien porté son nom. Mais rarement aussi, on aura autant mesuré la difficulté à fusionner la musique "légère" (on frôle l’antithèse, s’agissant de Deep Purple) et la musique "sérieuse".

(N.B.)

Le claviériste Jon Lord avait eu une formation classique avant de fonder Deep Purple en 68. Dès 69, il tentait la réunion de ses passions avec ce "concerto pour groupe et orchestre" où influences russes (Tchaïkovski surtout) et instruments (et voix !) rock alternent plus qu’ils ne dialoguent vraiment. Peu avant sa mort en juillet dernier, il en supervisait cet enregistrement "définitif", avec notamment Bruce Dickinson, Joe Bonamassa ou Steve Morse. Rarement l’appellation classic rock aura aussi bien porté son nom. Mais rarement aussi, on aura autant mesuré la difficulté à fusionner la musique "légère" (on frôle l’antithèse, s’agissant de Deep Purple) et la musique "sérieuse".

1 CD EarMusic 0208265EREP.

Sur le même sujet