Sans attendre Céline Dion

Vu son parcours couvert de platine, on se dit qu’elle peut tout se permettre, la diva Céline Dion. Las, "Sans attendre" s’avère, au total, assez banal. Il y a beaucoup de monde en coulisses (auteurs, compositeurs, réalisateurs) mais peu de perles. Comme le laisse deviner la pochette plutôt sympa, la Québécoise chante les joies et peines d’une mère-amoureuse-artiste-femme. Certains textes sont touchants ("Celle qui m’a tout appris" de Nina Bouraoui ou encore "Les petits pieds de Léa" qui "ne grandiront pas"); d’autres sont bien plats - ceux d’Elodie Hesme surtout. Les arrangements, eux, sont par moments plan-plan ou pompeux. Il reste que Céline a de la voix, qu’elle mêle, le temps d’un duo, à celle de Johnny. Les fans vibreront. Les autres passeront leur chemin.

(S.L.)

Vu son parcours couvert de platine, on se dit qu’elle peut tout se permettre, la diva Céline Dion. Las, "Sans attendre" s’avère, au total, assez banal. Il y a beaucoup de monde en coulisses (auteurs, compositeurs, réalisateurs) mais peu de perles. Comme le laisse deviner la pochette plutôt sympa, la Québécoise chante les joies et peines d’une mère-amoureuse-artiste-femme. Certains textes sont touchants ("Celle qui m’a tout appris" de Nina Bouraoui ou encore "Les petits pieds de Léa" qui "ne grandiront pas"); d’autres sont bien plats - ceux d’Elodie Hesme surtout. Les arrangements, eux, sont par moments plan-plan ou pompeux. Il reste que Céline a de la voix, qu’elle mêle, le temps d’un duo, à celle de Johnny. Les fans vibreront. Les autres passeront leur chemin.

1 CD Columbia/Sony.