Thésée sans Minotaure

C’est devenu une (bonne) habitude : chaque automne, l’Orchestre Philharmonique de Liège cède pour quelques jours sa salle aux Agrémens, l’orchestre baroque de Namur, afin de lui permettre d’enregistrer un opéra français, le plus souvent du XVIIIe, et de le représenter en version de concert.

N.B.

C’est devenu une (bonne) habitude : chaque automne, l’Orchestre Philharmonique de Liège cède pour quelques jours sa salle aux Agrémens, l’orchestre baroque de Namur, afin de lui permettre d’enregistrer un opéra français, le plus souvent du XVIIIe, et de le représenter en version de concert.

Il y eut ainsi "Céphale et Procris" de Grétry (2009), "La Mort d’Abel" de Kreutzer (2010) et "La Vénitienne" de Dauvergne (2011). Cette fois, ce sera "Thésée" de François-Joseph Gossec, évocation de la vie tumultueuse du légendaire roi d’Athènes qui tua le Minotaure, s’échappa du Labyrinthe grâce au fil d’Ariane (avant d’abandonner celle-ci sur l’île de Naxos) et combat les Amazones. Créé en 1782 à l’Opéra de Paris, ce "Thésée" est la version "moderne" de l’opéra éponyme de Lully, Gossec reprenant d’ailleurs une version remise à jour du livret écrit un bon siècle plus tôt par Philippe Quinault.

Né en 1734 à Vergnies dans le Hainaut belge, Gossec fit l’essentiel de sa carrière en France, traversant les régimes et atteignant l’âge respectable de 95 ans - il mourut à Passy en 1829. Protégé de Rameau, directeur de l’Opéra de Paris, Gossec fut un révolutionnaire convaincu. Amoureux des grandes masses orchestrales, il est considéré comme un des précurseurs de Berlioz. Tombé dans l’oubli et donc inédit au disque (et à la scène depuis très, très longtemps), son "Thésée" est présenté comme un des opéras les plus étonnants des dernières années de l’Ancien Régime, avec scènes de combat, processions religieuses et invocations infernales. Guy van Waas dirigera les Agrémens et le chœur de chambre de Namur. Côté solistes, autour de Frédéric Antoun dans le rôle-titre, il y aura Virginie Pochon (Églé), Katia Velletaz (Minerve), Jennifer Borghi (Médée), Mélodie Ruvio (Cléone) et Tassis Christoyannis (Égée).

Liège, Salle Philharmonique, dimanche 11 novembre à 16h, de 16 à 26 € (gratuit pour les moins de seize ans). Rens. : 04.220.00.00 ou www.oprl.be.