Ce que vous ignoriez sans doute sur l'histoire musicale belge

Il y a 184 ans jour pour jour, Jenneval écrivait la première version de la Brabançonne dans un café bruxellois. L'occasion de dérouler le parcours étonnant de la musique belge.

Rédaction en ligne
Ce que vous ignoriez sans doute sur l'histoire musicale belge
©Reporters

Le 27 août 1830, le café bruxellois "À l'aigle d'or" abrite un Jenneval occupé à écrire la première version de la Brabançonne, qui deviendra l'hymne national de la Belgique. 184 ans plus tard, la plateforme musicale Deezer rend hommage à ce premier pas de l'histoire de la musique noire-jaune-rouge en proposant une balade en infographie à travers l'univers musical à la sauce belge.


Entre détails étonnants sur les liens entre la Belgique et des chanteurs internationaux de renom et chiffres les plus fous de notre musique nationale, baladez-vous entre les siècles au cœur de la musique du pays.



Note de la rédaction : contrairement à ce qui est annoncé dans cette infographie, le hit ‘Don’t Miss The Party Line’ n'a pas été produit par Jean-Paul De Coster et Phil Wilde mais par Jean-Paul De Coster et Peter Neefs.