Une journée à Tomorrowland, ça coûte bonbon

Un bureau de change londonien a enquêté sur les dépenses des festivaliers lors des plus célèbres rendez-vous musicaux de l’été. Il en ressort que le très coloré et prisé festival anversois est du genre très coûteux.

Charles Van Dievort
Une journée à Tomorrowland, ça coûte bonbon
©Bureaux régionaux

Un bureau de change londonien a enquêté sur les dépenses des festivaliers lors des plus célèbres rendez-vous musicaux de l’été. Il en ressort que le très coloré et prisé festival anversois est du genre très coûteux.

L’heure approche pour les afficionados des festivals de l’été. Les premiers rendez-vous ont commencé. C’est le cas du Coachella en Californie où Stromae a fait une prestation remarquée dimanche dernier. Le moment est donc venu de décortiquer les différentes affiches proposées chez nous et ailleurs, mais aussi de préparer son budget. Car un festival, ça coûte! Et pas qu’un peu si on en croit une étude réalisée par le bureau de change londonien N°1 Currency. Celui-ci a évalué le coût d’une journée pour les festivaliers dans les plus célèbres rendez-vous estivaux de la planète.

La conclusion est sans appel: Coachella aux Etats-Unis et Tomorrowland chez nous sont de loin les plus onéreux si on tient compte de l’ensemble des paramètres analysés: prix du billet, de la bière, de la nourriture et du déplacement (au départ du Royaume-Uni). Pour le premier, vous débourserez 259 euros. Et à peine un euro de moins pour le second...

Ce qui rend Tomorrowland cher, c’est le prix des tickets d’entrée. Seuls Coachella et Glastonbury sont plus coûteux. Si on élimine le coût du trajet puisqu’il nous concerne peu (pour les étrangers, il fait une grosse différence) la suite est plutôt favorable au festival anversois puisque le prix de la bière figure parmi les moins chers, de même que celui de la nourriture.

Si votre budget est du genre serré, voire très serré, c’est vers l’Est que vous devrez vous tourner. Le top trois des grands festivals les moins chers est le suivant: le Sziget Festival à Budapest, l’Open’er Festival en Pologne et surtout l’Exit en Serbie. Coût journalier pour ce dernier: moins de 74 euros. Une affaire! Pour la bière la moins chères, direction Barcelone et son festival Sonar. Un euro la chope. A Glastonbury, elle vous coûtera 500% de plus. Du racket diront certains. Et pour la nourriture, c’est la Pologne qui se montre la plus accueillante. Pour vous alimenter la journée entière, comptez à peine plus de 4 euros.

Pour voir la comparaison entre tous les festivals, cliquez ici.