Les Ionatos, la poésie comme arme de résistance

Son premier album, "Résurrection", Angélique Ionatos le sortit, avec son frère Photis, en 1973. Fin des années 60, Angélique, 14 ans et Photis, 18, fuient avec leurs parents la Grèce des colonels et s’installent à Liège. Rencontre.

Book "Majestueuses Iles Grecques", page 114-115 Livre "Majestueuses Iles Grecques", page 114-115
Book "Majestueuses Iles Grecques", page 114-115 Livre "Majestueuses Iles Grecques", page 114-115
Marie-Anne Georges
Son premier album, "Résurrection", Angélique Ionatos le sortit, avec son frère Photis, en 1973. Fin des années 60, Angélique, 14 ans et Photis, 18, fuient avec leurs parents la Grèce des colonels et s’installent à Liège. Si Photis y réside toujours, Angélique a rallié Paris, tout en se rendant régulièrement à Lesbos où elle possède une maison à Mytilène....

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité