AC/DC n'est pas encore enterré (PHOTOS et VIDEOS)

Le légendaire groupe de hard rock était de passage à Werchter lundi soir. En chanteur intérimaire de luxe, Axl Rose a largement convaincu. Mais le concert manquait d'un grain de folie.

Valentin Dauchot

La menace terroriste n'aura pas la peau des festivals de l'été. Testés pour la première fois sur la plaine de Werchter lundi soir, les contrôles de sécurité renforcés qui seront effectués dans la plupart des grands rassemblements estivaux n'ont posé aucun problèmes aux 60 000 spectateurs venus admirer AC/DC. Quelques pin's, bagues métalliques et bracelets cloutés ont bien sonné dans les détecteurs de métaux disposés à l'entrée, mais aucun ralentissement de masse n'a été constaté et l'ambiance n'en a absolument pas été affectée.

Bon, Brian et Axl

Le succès de l'événement était pourtant loin d'être assuré. Début mars Brian Johnson, emblématique chanteur de la formation australienne, était contraint de jeter l'éponge pour cause de surdité croissante. Trente ans après le décès de son chanteur originel - Bon Scott - après une soirée trop arrosée, voilà AC/DC contraint de se trouver un nouveau vocaliste pour la seconde fois de son existence. Démarche inimaginable pour bon nombre de fans, mais pas pour le guitariste et véritable leader du groupe Angus Young qui annonçait quelques semaines plus tard la venue d'Axl Rose, chanteur tout aussi charismatique de l'autre grande formation hard rock des années 80: "Guns 'N Roses".

Si tu veux du sang…

Peu convaincus par la démarche, 7000 spectateurs ont décidé de faire l'impasse sur le concert qui est donc loin d'afficher complet à l'heure de lancer les hostilités. "Tant pis pour eux" semblent rigoler les hordes de motards tout de jeans vêtus qui ont fait le déplacement et enchaînent les bières comme des nic-nac sans réellement prêter attention aux prestations de "The Black Box Revelation" et " Tyler Bryant and the Shakedown" venus jouer les chauffeurs de plaine. A 21h précise, le vrai show peut commencer. Changement de chanteur oblige, la setlist est légèrement modifiée, fait extrêmement rare pour un groupe qui prend un malin plaisir à livrer pratiquement le même concert depuis des décennies. "Rif Raf" et "If you want blood" font leur entrée, "The Jack" est malheureusement sacrifiée, et comme à l'accoutumée un vilain film animé bien kitsch et mégalo précède l'entrée d'Angus qui lance le premier riff de "Rock or Bust".

Assis DC

La suite est attendue: "Shoot to thrill", "Back in Black", "Thunderstruck" et autres hits bien connus s'enchaînent à une cadence infernale. Comme toujours Angus fait le show, truste les écrans géants et court dans tous les sens. Légèrement en retrait, Axl Rose ne ménage pas ses efforts et surprend agréablement une bonne partie des spectateurs: sa voix est parfaite, meilleure probablement que celle de Brian Johnson dont la palette vocale est nettement plus limitée. Mais le leader des "Guns" est assis - la faute à un pied cassé à Las Vegas en avril dernier - et malgré son agitation frénétique, on sent chez Angus une certaine solitude. Aussi remplaçable soit-il aux yeux du groupe, Brian Johnson avait une réelle présence scénique et assumait à la perfection son rôle de petite frappe sympathique en livrant quantité de remarques salaces et rires pervers. Chose qu'Axl Rose, aussi doué soit-il, ne semble pas encore capable d'assurer.

Pas foule aux premiers rangs

Pour une raison inexpliquée, le "pit" - partie de la plaine la plus proche de la scène - reste par ailleurs à moitié vide alors que les spectateurs s'entassent dans les rangées qui suivent, ce qui atténue inévitablement l'ambiance des premiers rangs. On a connu AC/DC plus bestial et public plus enthousiaste lors de la prestation livrée à Dessel en juin dernier dans le cadre de cette même tournée. Dommage, car même largement remanié le groupe reste une redoutable machine scénique et met littéralement le feu à la plaine avec "Highway to Hell" avant de clôturer - comme toujours - dans la grandiloquence des coups de canons.


Setlist:

Rock or Bust

Shoot To Thrill

Hell Ain’t A Bad Place To Be

Back In Black

Got Some Rock N’ Roll Thunder

Dirty Deeds Done Dirt Cheap

Rock N’Roll Damnation

Thunderstruck

High Voltage

Rock N’Roll Train

Hell’s Bells

Given The Dog A Bone

If You Want Blood (You’ve Got It)

Sin City

You Shook Me All Night Long

Shot Down In Flames

Have A Drink On Me

TNT

Whole Lotta Rosie

Let There Be Rock

RAPPEL

Highway To Hell

Rif Raf

For Those About To Rock (We Salute You)