Direction d’orchestre au Concours Reine Elisabeth : l’assaut féminin. Enfin…

Plus fermé encore que le club des patrons de grandes multinationales ? La corporation des chefs d’orchestre a, très longtemps, semblé réservée aux mâles. Le plafond de verre n’empêchait pas seulement les femmes d’accéder aux pupitres de direction, il semblait même empêcher qu’elles puissent même commencer une telle carrière.

Nicolas Blanmont
Direction d’orchestre au Concours Reine Elisabeth : l’assaut féminin. Enfin…
Dès ce lundi, Marin Alsop dirigera les finales. D’autres femmes atteignent aussi le pupitre.

Plus fermé encore que le club des patrons de grandes multinationales ? La corporation des chefs d’orchestre a,

...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité