Le hip hop hisse pavillon noir-jaune-rouge

Il est loin le complexe du Petit Poucet qui rappait dans l’ombre du grand frère français. Aujourd’hui le rap belge a la cote et le vent en poupe. L’artiste Veence Hanao, Max Meli de Back in the Dayz et Alain Lapiower de Lezarts Urbains tentent de décrypter les raisons de ce nouveau succès. Rencontre avec Hamza, étoile montante mais controversée de notre scène hip hop nationale, et découverte de JeanJass, Caballero, Ozhora, Damso, Bringhim&co.

Description
Description ©Credit
Nicolas Capart
Je joue pour le titre, je veux qu’on m’appelle ‘boss’/Et diriger ce putain de monde depuis mon penthouse/Si haut que j’aurai vue sur la France et les Pays-Bas/Mais pourquoi rapper mieux que ces pouilleux ça ne paye...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité