Programmer un festival ? Un chemin de croix…

Valentin Dauchot
Programmer un festival ? Un chemin de croix…
©bortels
Il fut un temps où organiser un festival n’avait rien de compliqué. Avec un peu de bon sens et quelques relations dans le monde de la musique, n’importe quel amateur pouvait louer un champ, y planter une grosse tente, brancher des fûts et programmer cinq ou six artistes. La plupart du temps, l’organisateur du festival en était également le programmateur (responsable du choix des groupes), l’agent de sécurité, le responsable du marketing, et c’est sa maman qui préparait des tartines pour le catering.

Ce temps est révolu. Portés depuis

...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité