Que reste-t-il du slam?

Projeté sous les feux de la rampe il y a une décennie, dans la foulée des succès d’artistes comme Grand Corps Malade ou Abd Al Malik, cette discipline - loin d’être nouvelle - nommée le slam était alors soudain révélée aux oreilles du grand public. Aujourd’hui, le premier cité poursuit sa carrière à grandes enjambées et sera au menu du festival Esperanzah ! ce week-end. Occasion idéale s’il en est de sonder cette scène qui, n’en déplaisent aux projecteurs, a survécu à ce pic d’intérêt et au désamour médiatique qui a suivi, continuant à décliner la poésie en mots forts scandés et en rimes, comme avant les paillettes déjà elle le faisait.

Nicolas Capart
Francofolies 2014. Concert de Grand Corps Malade
Francofolies 2014. Concert de Grand Corps Malade ©Alexis Haulot
La scène slam connaissait un élan populaire il y a dix ans. Moins médiatisés désormais, ses acteurs tiennent...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet