Balthazar est de retour, gorgé d'amour: "La machine était trop bien huilée, ça en devenait un peu chiant"

Jinte Deprez et Maarten Devoldere reforment Balthazar. Très inspirés par les projets solo qu'ils ont pu mener entre-temps. "Fever", le quatrième album du groupe, est jouissif, lumineux, totalement réussi. Rencontre.

Balthazar est de retour, gorgé d'amour: "La machine était trop bien huilée, ça en devenait un peu chiant"
©Athos Burez
Jinte Deprez et Maarten Devoldere reforment Balthazar. Très inspirés par les projets solo qu'ils ont pu mener...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité