Sophie Junker, irrésistible Vénus du Yalta de l’amour

Dirigée par Christophe Rousset, la soprano belge éblouit dans "La Divisione del mondo".

Sophie Junker, irrésistible Vénus du Yalta de l’amour
Dirigée par Christophe Rousset, la soprano belge éblouit dans "La Divisione del mondo".

Richesse inépuisable de l’opéra vénitien ! Alors que les opéras de Cavalli retrouvent peu à peu le chemin des scènes lyriques (et du disque), alors que Leonardo Garcia Alarcon (le plus Belge des Argentins) vient d’exhumer à Dijon

...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité