"Aida" à Liège, un péplum fidèle

Nicolas Blanmont
"Aida" à Liège, un péplum fidèle
La nouvelle "Aida", à l’ORW, est sans surprise, hormis les chorégraphies de Michèle Anne De Mey.

Il y a des hiéroglyphes sur les colonnes de pierre, une immense statue d’Isis (la déesse égyptienne, pas le mouvement terroriste) et tous les accessoires et symboles attendus : flagellum et heka bicolores, animaux stylisés, œil oud jât, coiffes typiques et tout le toutim.

...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité