La mezzo-soprano Eve-Maud Hubeaux ne finira pas magistrate

La mezzo-soprano Eve-Maud Hubeaux ne finira pas magistrate
Nicolas Blanmont
La mezzo-soprano suisse revient à la Monnaie pour incarner Brangäne dans "Tristan et Isolde".

Dans le milieu de l’opéra, on raconte volontiers que les fréquences aiguës détruisent les neurones. Et que, dès lors, les barytons en auraient plus que les ténors, et les mezzos que les sopranos. Sans revendiquer le moins du monde une telle supériorité intellectuelle - elle est, à l’évidence, trop subtile pour cela - Eve-Maud Hubeaux confirme l’adage. À telle enseigne que quand, voici quelques mois le Liceu de Barcelone

...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité