Au tournant du classicisme, un BNO électrisant

En mettant Schubert et Beethoven au programme, le Belgian National Orchestra avait attiré le public en nombre vendredi soir au Bozar, notant une proportion impressionnante de jeunes et très jeunes, effet visible des Last Tickets à 10 euros ! Mais la popularité même des œuvres mettait la barre très haut, en termes de vision, de virtuosité et d’engagement. Vendredi soir, la salle fut comblée.

Au tournant du classicisme, un BNO électrisant
©avpress /dr
Martine D. Mergeay
Sous la baguette de James Feddeck, avec Javier Perianes en soliste.

En mettant Schubert et Beethoven au programme, le Belgian National Orchestra avait attiré le public en nombre vendredi soir au Bozar, notant une proportion impressionnante

...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité